Go Sixt Logo black

Les personnes dans l’hótel – Regine Sixt

Text Joachim Fischer
·
Photos Sixt, Archiv
·
20/09/2021
Regine Sixt
L'entrepreneuse Regine Sixt s'entretient avec Joachim Fischer de la mobilité, de l'engagement et du voyage autour du monde. L'interview a été réalisée pour COLLECTION, le magazine de l'Althoff Hotel Collection en 2017.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Regine Sixt est considérée comme l’une des femmes les plus célèbres d’Allemagne. Pour préparer notre conversation, je l’ai « googlée » une fois et j’ai trouvé 77 600 résultats seulement. La marque et la société Sixt ont fait l’objet d’un nombre remarquable de 3 470 000 visites.

Chère Madame Sixt, pour être intéressant pour les gens et réussir en tant qu’entreprise, il est important de représenter une marque forte. Voulez-vous nous dire quels sont les traits qui vous caractérisent personnellement ? Et quelles sont celles qui caractérisent la marque Sixt ?

Je pense que les caractéristiques suivantes s’appliquent à la fois à moi en tant que personne et à la marque Sixt, que mon mari Erich Sixt et moi-même avons façonnée de manière décisive : Sixt – la marque et la famille – est tournée vers l’avenir, orientée vers la performance, radicalement axée sur le client, et entrepreneuriale au meilleur sens du terme. Entre-temps, avec nos fils Alexander et Konstantin Sixt, qui occupent tous deux avec succès des postes de direction, la quatrième génération met déjà la pédale douce. Bien que notre société cotée en bourse ait plus de 100 ans et que nous soyons présents dans 105 pays dans le monde, nous nous portons mieux que jamais.

Ne s’agit-il pas d’être inimitable, incopiable, unique ? Comment y parvenir ? Quelle est la recette du succès de Sixt ?

Nous sommes toujours restés fidèles à nous-mêmes. La volonté de créer est tout simplement dans notre sang, c’est notre ADN Sixt. En tant qu’entrepreneur, il est toujours nécessaire de faire preuve de courage et d’esprit de décision. Nous pensons constamment aux innovations et prouvons que nous sommes toujours les premiers dans notre secteur en matière d’innovations. Nous avons été les premiers sur Internet et sur le smartphone, nous détestons la stagnation et aimons la croissance et le progrès !

Votre mari décrit Sixt AG comme le « travail de sa vie ». Quel rôle spécifique jouez-vous dans cette affaire ?

En tant que PDG, il porte naturellement la responsabilité globale. À juste titre – et nous venons de célébrer son 70e anniversaire – il est considéré comme l’un des très grands entrepreneurs de ce pays. Ou combien pouvez-vous me citer de personnes qui, au fil des décennies, ont bâti une entreprise prospère, active à l’échelle mondiale, d’un milliard de dollars et dont le succès ne cesse de croître chaque année ? En tant que responsable du marketing international, j’ai apporté ma contribution au succès de l’entreprise dès le début. Le fait que notre marque ait un profil aussi clair peut probablement aussi être attribué à mon engagement.

Chez Sixt, la location de limousines est une tradition qui remonte à plus de cent ans. Dès le début, elle a été la première société de location de voitures en Allemagne à se spécialiser dans les excursions d’une journée et les voyages spéciaux. Les clients de l’époque étaient l’aristocratie anglaise et les Américains avec un dollar fort. Ce n’est pas seulement que la location d’une voiture s’est démocratisée entre-temps : Il existe des approches totalement nouvelles du thème de la mobilité. Il semble que le covoiturage ou la tendance à n’utiliser une voiture que pour une période limitée – sur la base d’un abonnement – deviennent de véritables enjeux, peut-être même une partie de la pensée du statut moderne. Comment l’offre est-elle acceptée ?

Il est extrêmement bien accueilli, notamment par la jeune génération – ici en Allemagne comme aux États-Unis. Les jeunes d’aujourd’hui ne sont plus tant intéressés par la possession que par l’utilisation. Pour eux, la mobilité n’est plus un symbole de statut mais une simple nécessité. Notre service d’autopartage et la location flexible des modèles correspondants sont la réponse idéale à ces besoins : il peut s’agir de la voiture de sport pour une escapade de week-end avec la petite amie et de la camionnette pour le déménagement la semaine suivante.

Depuis 2010, Sixt propose des voitures électriques à la location dans toute l’Allemagne et a donc remporté le prix de la durabilité ÖkoGlobe 2012. Outre toutes les récompenses que vous ne cessez de remporter avec vos campagnes, une question se pose : suivez-vous l’air du temps ? Ou, compte tenu de votre rythme d’expansion, de vos innovations, de votre engagement, avez-vous toujours une longueur d’avance ?

Il ne s’agit certainement pas seulement de reconnaître les tendances, mais aussi de les définir. Nous sommes très en avance sur le sujet de la mobilité électrique – nous avons proposé des voitures électriques pour la première fois lors du sommet sur le climat à Copenhague en 2009. Aujourd’hui, nous avons la BMW i3 et la Tesla dans notre programme. Cela permet à nos clients de se faire une idée du sujet par eux-mêmes avant d’acheter un jour leur propre runabout électrique. Je pense qu’une partie du succès d’un entrepreneur réside dans le fait d’avoir le sens des tendances et de prendre les décisions courageuses qui s’imposent. Nous avons pratiquement toujours raison.

Vous êtes considéré comme un connaisseur du secteur : quelles sont pour vous les plus grandes tendances en matière de mobilité ? Avez-vous des dénicheurs de tendances dans l’entreprise qui recherchent ce dont rêvent actuellement les clients des voitures de location ?

Nous sommes en dialogue permanent avec nos clients et coopérons avec des dénicheurs de tendances qui nous signalent des innovations intéressantes. Une tendance forte est certainement la fusion du monde numérique avec les services mobiles. Il ne faudra sans doute pas attendre longtemps avant que les voitures autopilotées fassent partie du quotidien. Il s’agit de rendre l’expérience de voyage la plus intelligente et la plus simple possible, en combinant de manière transparente et sans stress le vol, le train, l’hôtel et la voiture.

Il est frappant de constater que la marque BMW est exceptionnellement bien représentée chez Sixt. Cela va de la visionnaire BMW i3 au service de chauffeur dans une limousine de luxe. Quelle est l’intensité de la coopération avec BMW ?

Les deux entreprises ont leurs racines en Bavière et connaissent un succès international. Nous disposons de la plus grande flotte de BMW au monde. Mais aussi la plus grande flotte de Mercedes. Au total, environ 225 000 véhicules Sixt sont en circulation dans le monde. Surtout lorsqu’il s’agit d’innovations comme BMW i, nous sommes des partenaires idéaux qui se complètent parfaitement.

Chez Sixt, on s’occupe des partenariats avec les grandes compagnies aériennes et les grands hôtels comme l’Althoff Hotel Collection. Les deux marques premium, Sixt et Althoff, proposent à leurs clients, entreprises et particuliers, des offres attractives associées à des services de haute qualité. Qu’est-ce qui vous lie à l’Althoff Hotel Collection ?

Tout simplement le meilleur ! On ne peut que souhaiter de tels partenaires de coopération. Si seulement il y en avait plus ! Pour moi, c’est la symbiose parfaite entre tradition et innovation. Entre origine et avenir.

Sixt signifie « véhicules temporaires », l’industrie hôtelière « hébergement temporaire ». Qu’est-ce qui distingue un bon hôtel pour vous ?

Je suis moi-même constamment sur la route et j’apprécie donc un service parfait. Il ne s’agit pas seulement d’un logement temporaire, mais d’une oasis de calme où je peux recharger mes batteries entre deux rendez-vous professionnels difficiles. Les bons hôtels que je fréquente régulièrement ont aussi ce charme du « retour à la maison », lorsque tous vos souhaits sont littéralement lus dans vos yeux.

Avez-vous un favori parmi les différents hôtels de l’Althoff Hotel Collection ? Et si oui, qu’est-ce que vous appréciez chez eux ?

J’apprécie particulièrement le château de Bensberg. Vous savez probablement ce que signifie mon nom « Régine ». Vous comprendrez donc que, pour moi, le charme des châteaux européens est tout simplement inégalable.

Avec Althoff, vous soutenez également les classiques du Schloss Bensberg, où l’on peut vous trouver avec votre famille. De nombreux participants y sont au départ avec le véhicule de leurs rêves de jeunesse. Quelle a été votre première voiture personnelle ?

Vous allez rire : Je n’ai jamais eu ma propre voiture alors que vous avez les meilleures marques du monde à votre disposition. Mais il faut bien l’avouer : j’aime beaucoup conduire moi-même des voitures anciennes lors des Mille Miglia, dont nous sommes un partenaire de longue date.

Être mobile, c’est aussi voyager beaucoup. Vous avez dit un jour que votre voyage idéal vous ferait faire le tour du monde en 14 jours ?

Bien sûr, si Jules Verne a pu le faire en 80 jours, aujourd’hui on peut le faire en 14 jours. Cela se produit de temps en temps lorsque j’ouvre de nouveaux pays et de nouvelles stations pour Sixt à l’autre bout du monde ou que je visite moi-même des projets de notre Fondation Regine Sixt d’aide aux enfants pour donner un coup de main.

Qu’en est-il de l’adaptation constante à de nouvelles impressions et à de nouvelles personnes ? Trouvez-vous cela épuisant ?

Non, pas du tout, je trouve toujours cela inspirant et élargissant l’horizon. Vous ne pouvez gérer avec succès une marque mondiale que si vous comprenez vous-même ce qui fait bouger les différentes cultures et régions de cette planète. Ces visions du monde – littéralement – différentes sont parfaites pour comprendre comment vous pouvez atteindre les personnes les plus diverses.

En 2000, vous avez fondé l’association Regine Sixt Kinderhilfe e.V. sous la devise « Tränchentrocknen« . Y avait-il une raison particulière à cela ?

Oui, je pense que c’est tout simplement la tâche de chaque être humain de faire partie de la solution. Une jeune fille concrètement gravement malade dans la clinique Hadassah de Jérusalem, qui a été nominée pour le prix Nobel de la paix, a été le facteur décisif. Lorsque je voyage dans le monde, je ne ferme pas les yeux sur la souffrance des plus petits et des plus faibles de notre société. « Sécher les larmes » est à l’ordre du jour, après tout. Dans le cadre de plus de 40 projets, mon personnel et de nombreux amis apportent une contribution précieuse, pendant leur temps libre, pour soulager la souffrance des enfants de ce monde. Comme le dit le dicton : « Qui – si ce n’est nous ? Quand – si ce n’est pas maintenant ! Il y a encore tellement de choses à faire. Faisons-le ensemble. Parce qu’apporter un sourire sur le visage d’enfants qui souffrent est la plus belle chose qui existe pour moi.

Vous n’êtes pas seulement particulièrement important pour Sixt Kinderhilfe e.V.. Vous représentez également l’image externe de l’entreprise et de la marque Sixt. Vous considérez-vous comme un ambassadeur de marque ?

Absolument. Je suis fier d’être un défenseur des enfants nécessiteux du monde entier – et un ambassadeur de la marque Sixt. Qu’est-ce qui pourrait être mieux ?

Une dernière question pour conclure : La main sur le cœur – quand vous êtes dans la voiture avec votre mari. Tu conduis ou c’est lui qui conduit ?

Chacun en son temps. Parfois lui, parfois moi. Mais croyez-moi : nous avons tous deux le pétrole dans le sang – tout comme nos deux fils. Mon mari Erich ne pilote son jet que lui-même. Je lui fais aveuglément confiance – il n’y a pas de meilleur pilote pour moi !

Source : COLLECTION – Le magazine Thomas H. Althoff #1

Promotion
Außergewöhnliche Shoppingerlebnisse

expériences d’achat exceptionnelles

voir Promotion >

Promotion

Prolongez l’été avec Mein Schiff®.

voir Promotion >

S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER

Nous ne vous envoyons que le meilleur !