Rechercher

J’entends, donc je suis : la playlist de Till Brönner

Text
Alfred Rzyski
·
Foto
Alex Waltl c/o Kathrin Hohberg
La semaine prochaine, Till Brönner se produira au Jazzfest de Bonn - et nous sommes curieux de voir ce que le trompettiste et photographe de jazz virtuose y jouera. Mais ce que le musicien lui-même écoutera est au moins aussi intéressant. Et c'est ce qu'il nous a révélé en exclusivité.

« La musique est avant tout une chose : l’émotion pure », déclare le trompettiste de jazz Till Brönner. Et sa définition de la mauvaise musique, qui en découle plus ou moins. C’est « la musique qui suit manifestement les tendances ou qui est une mauvaise copie de l’original – je reçois toujours des dents émoussées. Heureusement, le musicien sûr de lui ne prouve pas seulement son mordant et son originalité avec ses albums, mais aussi avec sa playlist personnelle. Et même s’il dit écouter des genres très différents, il ne peut nier son appartenance au jazz. Ses préférés ? Faire découvrir à nos oreilles des œuvres originales écrites par de grands musiciens. Parmi eux : Al Jarreau, Tony Bennett et Chet Baker. La seule question qui reste est de savoir ce que Brönner écoute.

Bildschirmfoto 2021 09 01 um 18.54.22


« La partie théorique de la musique est très difficile à bloquer pour moi. À un moment donné, je m’en suis rendu compte et j’ai commencé à me libérer intérieurement de toutes les choses que je suis capable d’entendre, de sorte que je ne regarde vraiment la musique que pour son effet », dit-il. Ou pour résumer brièvement : il n’écoute que la musique – et nous nous en accommodons.

« La musique est avant tout une chose : l’émotion pure », déclare le trompettiste de jazz Till Brönner. Et sa définition de la mauvaise musique, qui en découle plus ou moins. C’est « la musique qui suit manifestement les tendances ou qui est une mauvaise copie de l’original – je reçois toujours des dents émoussées. Heureusement, le musicien sûr de lui ne prouve pas seulement son mordant et son originalité avec ses albums, mais aussi avec sa playlist personnelle. Et même s’il dit écouter des genres très différents, il ne peut nier son appartenance au jazz. Ses préférés ? Faire découvrir à nos oreilles des œuvres originales écrites par de grands musiciens. Parmi eux : Al Jarreau, Tony Bennett et Chet Baker. La seule question qui reste est de savoir ce que Brönner écoute.

Bildschirmfoto 2021 09 01 um 18.54.43

« La partie théorique de la musique est très difficile à bloquer pour moi. À un moment donné, je m’en suis rendu compte et j’ai commencé à me libérer intérieurement de toutes les choses que je suis capable d’entendre, de sorte que je ne regarde vraiment la musique que pour son effet », dit-il. Ou pour résumer brièvement : il n’écoute que la musique – et nous nous en accommodons.

Quelle: https://ramp.space/post/ich-hoere-also-bin-ich-till-broenners-playlist

Et lors d’un voyage dans la vieille ville hanséatique et sur la côte baltique, vous pourrez découvrir des sites historiques,

WEITERE ARTIKEL

Pourquoi les routes sont-elles toujours si sinueuses en Allemagne ? Celui qui, venant de l’étranger, se rend pour la première

Dans le cadre du projet pilote, SIXT propose les premiers cargobikes électriques ONO à Berlin, puis il est prévu d’étendre

Si vous aimez votre voiture, vous souhaitez également la ranger de manière sûre et élégante, surtout s’il s’agit d’une voiture